Uncategorized

Une fillette de 4 ans est privée de nourriture, brûlée et battue à mort par sa mère et son copain

Le rôle d’un parent envers son enfant est avant tout de le protéger contre les dangers qui pourraient le menacer… Pour certains par contre, c’est tout le contraire. Non seulement ils ne protègent pas leurs enfants, ils les placent eux-mêmes dans des situations dangereuses. C’est le cas de cette mère et son copain, dont les actions ont mené au décès d’une fillette de 4 ans à Cleveland, aux États-Unis.

La petite Aniya Day-Garrett a été admise aux urgences dimanche dernier suite à un appel au 911 de la mère, parce qu’elle avait cessé de respirer. Elle avait subi un accident cérébrovasculaire et est morte peu de temps après avoir été prise en charge par les médecins de l’hôpital.

Selon ce que l’on sait pour l’instant, elle aurait été battue à répétition par sa mère ainsi que son copain… Les experts médicaux qui ont procédé à l’autopsie affirme qu’elle a été victime d’un AVC à cause des nombreux coups à la tête qu’elle a reçus par le passé et les deux adultes ont donc été accusés de meurtre suite au décès de la petite.

Aniya Day-Garrett est décédé des suites d’un AVC il y a quelques jours.

Sa mère et son copain ont été arrêtés puis accusés de meurtre cette semaine.

Elle était très maigre à son arrivée à l’hôpital et le personnel médical a immédiatement remarqué qu’elle avait été grandement négligée. Son teint était très pâle et son corps, minuscule et frêle.

Elle portait des brûlures au niveau des pieds et des jambes, avait une ecchymose à l’œil gauche et une coupure sous le sourcil gauche. Il y avait aussi des signes qu’elle avait été ébouillantée aux deux jambes.

Bref, elle était en bien mauvaise condition et c’était clair qu’elle avait subi de très mauvais traitements, de la part de ceux qui devaient prendre soins d’elle.

La famille était déjà sous le radar des autorités depuis mai 2017, alors qu’une enquête avait été menée concernant les abus que subissait la petite. Cependant, il avait été conclu qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour la retirer de son milieu familial.

Trois enquêtes différents ont été menées par le passé afin de faire la lumière sur des allégations de négligence envers la victime et selon ce qui est rapporté, aucune n’a été concluante…

Le père biologique de la petite était sur place lors de l’audience préliminaire et il n’a pu s’empêcher de fonde en larmes:

Il criait, lorsqu’il s’est adressé à celle qui avait donné naissance à sa petite fille, quelques années plus tôt:

 »Tu as tué mon enfant! Tu as blessé mon bébé! »

Il s’est ensuite effondrée dans les bras des membres de sa famille qui l’accompagnaient. Il se battait depuis plusieurs mois afin d’avoir la garde de sa fille et avait formulé plusieurs plaintes à l’endroit du couple qui abusait la pauvre enfant.

Le procès débutera au courant des prochaines semaines.

Publicités

Catégories :Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s