Uncategorized

Flash ! Flash ! Flash !

Sherif Abdallah : l’égyptien qui se comporte en colon !

Débarqué au pays dans les années 70-80 avec sa fiancée d’alors, Sabrina Léger, fille du puissant propriétaire des Assurances Léger, cet égyptien au teint d’albâtre, affable, courtois et poli a su, en quelques années de gestion avisée mais intéressée, piquer, des mains des propriétaires, la fille unique et faire main basse sur la compagnie florissante pour la transformer en un empire rayonnant sur plusieurs sociétés dont il est devenu actionnaire, notamment la Villa Russo.

C’est lui, avec son associé et homme-lige, Allan Zuraik, tous deux à l’origine du groupe “Haïti chérie” qui, sur demande de l’ancien président Michel Joseph Martelly, ont accepté d’apporter dans la cassette de Jovenel Moïse 4 millions de dollars verts pour employer Antonio Sola afin de gérer la campagne et mener Jovenel à la présidence…

En retour, Sherif et sa clique ont exigé la concession d’une partie du Môle St Nicolas pour construire un immense hub et un complexe touristique moderne …

Vendredi dernier, cependant, c’est dans un autre registre, beaucoup moins reluisant et passablement inquiétant qu’on le retrouve …

Il est 6:30 pm devant l’église Ste Thérèse à Petion-Ville, direction canapé vert. Un pick-up de couleur blanche se faufile à travers la pompe à essence Tiger pour pénétrer l’embouteillage serré dans cette zone … En même temps, une superbe BMW X6 noire, aux vitres fumées opaques, munie d’une plaque minéralogique CC (corps consulaire) et suivie d’une jeep patriote blanche, immatriculée BB-51281, lui obstrue brutalement le passage et 4 hommes cagoulés vêtus de treillis couleur terre, Galils à la main, jaillissent de la voiture.

L’un d’eux frappe violemment le pick-up, ordonnant à son conducteur de s’arrêter immédiatement et, furieux, devant l’étonnement de ce dernier, l’assaille, lui pointant la

mitraillette sur la poitrine … ou pa fout wè sé you kotèj ? Réponse du conducteur : Ki mêlé bouda’m, li pa guin plak oficiel, Kouman poum fè konin !

En fait, ol s’agit de Shérif et de ses gardes du corps, armés d’armes de guerre et d’assaut, exerçant leur vindicte criminelle, en toute impunité, sur de paisibles et honnêtes citoyens haïtiens.

Oh ! Oh ! En 2017, on est au pays de Dessalines et le nouveau colon, le nouvel esclavagiste, un égyptien cette fois, a frappé fort, très fort ! Quel état construit donc le port-de-paisien ?

Et je pense immédiatement à la Lybie et au traffic d’esclaves qui se pratique ces jours-ci, au grand dam des peuples civilisés de la planète… Je pense aux cris d’horreur qui s’élèvent dans le

monde entier et aux images macabres de mes frères noirs maltraités et martyrisés en plein 21e siècle. Je pense à Haïti, au peuple nègre que nous sommes, à la démocratie et je m’indigne ! Et je suis révolté !

De quel droit un financier de la campagne de Jovenel Moise, égyptien de surcroît, consul de son état, se trouve à la tête de 4 hommes armés jusqu’aux dents pour veiller à sa sécurité? De quel droit quatre bourreaux, bariolés d’armes automatiques, type Galil, fan’n fwa, peuvent-ils se permettre ce genre d’abus ? Au nom de quoi ? D’après la loi, les seuls à pouvoir circuler avec ces armes de guerre sont membres de la PNH ; Quel poste officiel occupe donc ce blanmannan égyptien pour bénéficier de cette protection d’agents de police ?

Le Gouvernement Moïse a-t-il mis sur pieds, en cachette du peuple souverain, une nouvelle milice armée pour protéger ses amis étrangers qui volent et pillent les caisses du trésor public ?

Finalement, Jovenel Moise ak tout ekip li, pa respecte pep la ! Lap pase nou nan won Tintin !

Financer une campagne donne-t-il tous les droits? Vous met-il au dessus des lois? Il y a quelques mois, étaient mis à l’index pour non respect de contrat d’énergie et financement du black-out, toute une clique incluant Sogener et E-Power, dénoncée par les porte-paroles du palais national et pris à partie par le

Président lui-même. Aujourd’hui, ce sont uniquement les représentants de ces mêmes compagnies qui se retrouvent à Paris, avec la délégation officielle et, l’un deux, grand associé à E-Power, pose fièrement, avec son petit drapeau haïtien, au premier rang des personnalités, lors de la rencontre avec la communauté haïtienne.

Le Pays a été vendu au rabais par Jovenel à ces nouveaux exploiteurs, ces vampires, ces assassins économiques, ces nouveaux colons, d’une autre race.

Finalement rien n’a changé, ce sont les mêmes choses qui continuent, les mêmes abus qui se pratiquent, orchestrés par la minorité cupide qui sème la terreur et bénéficie des avantages du pouvoir.

Même Réginald Boulos et son Forum Economique ne se sont jamais permis de se comporter de la sorte … En votant pour le changement, le peuple n’a fait, en réalité, que changer de misère !

Cette tentative d’assassinat organisée par ce

colon égyptien, transformé en chef de gang de zenglendo, aurait du faire l’objet d’une plainte en bonne et due forme devant qui de droit, mais.. la vie d’un petit nègre a plus d’importance que réclamer une Justice qui ne sera jamais rendue au pays gangrené par la corruption de Jovenel Moïse.

Philibert Josephson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s