Uncategorized

Haïti – Religion : Le nouveau «Notre Père» entre en application ce dimanche

Haïti – Religion : Le nouveau «Notre Père» entre en application ce dimanche.

Évêques Catholiques d’Haïti (CEH), réunis en Assemblée Plénière Ordinaire au siège de la CEH à Lilavois du 27 Novembre au 1er Décembre 2017 ont décidé l’application de nouvelles normes dont l’entrée en vigueur du nouveau notre père ce weekend comme c’est le cas a l’échelle mondiale.

1) Le 3 décembre prochain, 1er dimanche de l’Avent, la nouvelle formule du « Notre Père » entrera officiellement en vigueur dans toute forme de liturgie publique. Les fidèles catholiques seront invités à dire désormais « Ne nous laisse pas entrer en tentation » au lieu de « Ne nous soumets pas à la tentation ». L’Église croit comme elle prie. Si l’ancienne traduction du Notre Père nous interroge parce que l’on peut comprendre que Dieu nous éprouve en nous sollicitant au mal, la nouvelle est plus en accord avec le sens du texte et surtout avec le visage du Père que Jésus nous a révélé : « Dieu n’éprouve pas le mal, il n’éprouve non plus personne » (Jacques 1, 13). Ce n’est pas Dieu, mais le diable qui tente l’homme. Ce que nous demandons en réalité au Seigneur c’est de ne pas nous laisser prendre le chemin qui conduit au péché. Il faut voir dans ce changement de formule une opportunité pour expliquer et creuser la question de savoir qui est Dieu pour chacun de nous, un Père aimant et compatissant qui est toujours à nos côtés. La tentation est une réalité de tous les jours et nous devons rester éveillés : « Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. » (1 P 5, 8). Notre vie sur cette terre est un combat et la prière est la clé de la victoire. Demander à Dieu la force de combattre la tentation est un pas de géant vers une décision du coeur qui dit non au mal. La sixième demande du « Notre Père » nous éveille à la vigilance propre de l’homme qui est en combat permanent. Rendons grâce à Jésus pour la prière du« Notre Père », à l’Église notre Mère, qui nous apprend le sens et qui veille sur la prière et la foi du peuple de Dieu.

Story Of

Genius


Let’s work

together to save

children’s future

TJCS

Haïti – Religion : Le nouveau «Notre Père» entre en application ce dimanche

03/12/2017 08:31:24

Les Évêques Catholiques d’Haïti (CEH), réunis en Assemblée Plénière Ordinaire au siège de la CEH à Lilavois du 27 Novembre au 1er Décembre 2017 ont décidé l’application de nouvelles normes dont l’entrée en vigueur du nouveau notre père ce weekend comme c’est le cas a l’échelle mondiale.

1) Le 3 décembre prochain, 1er dimanche de l’Avent, la nouvelle formule du « Notre Père » entrera officiellement en vigueur dans toute forme de liturgie publique. Les fidèles catholiques seront invités à dire désormais « Ne nous laisse pas entrer en tentation » au lieu de « Ne nous soumets pas à la tentation ». L’Église croit comme elle prie. Si l’ancienne traduction du Notre Père nous interroge parce que l’on peut comprendre que Dieu nous éprouve en nous sollicitant au mal, la nouvelle est plus en accord avec le sens du texte et surtout avec le visage du Père que Jésus nous a révélé : « Dieu n’éprouve pas le mal, il n’éprouve non plus personne » (Jacques 1, 13). Ce n’est pas Dieu, mais le diable qui tente l’homme. Ce que nous demandons en réalité au Seigneur c’est de ne pas nous laisser prendre le chemin qui conduit au péché. Il faut voir dans ce changement de formule une opportunité pour expliquer et creuser la question de savoir qui est Dieu pour chacun de nous, un Père aimant et compatissant qui est toujours à nos côtés. La tentation est une réalité de tous les jours et nous devons rester éveillés : « Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. » (1 P 5, 8). Notre vie sur cette terre est un combat et la prière est la clé de la victoire. Demander à Dieu la force de combattre la tentation est un pas de géant vers une décision du coeur qui dit non au mal. La sixième demande du « Notre Père » nous éveille à la vigilance propre de l’homme qui est en combat permanent. Rendons grâce à Jésus pour la prière du« Notre Père », à l’Église notre Mère, qui nous apprend le sens et qui veille sur la prière et la foi du peuple de Dieu.

L’Eglise retouche le « Notre Père »

An error occurred.

Try watching this video on www.youtube.com, or enable JavaScript if it is disabled in your browser.

2) L’usage suivant, que nous réprouvons expressément, doit cesser : ici ou là, il arrive que, lors des fêtes patronales ou en d’autres occasions, l’on donne la parole à des hommes et femmes politiques au cours de la célébration eucharistique. Toute instrumentalisation de la liturgie est inacceptable. La liturgie eucharistique ou la Messe est le lieu, l’espace où seule la Parole de Dieu doit être lue, proclamée, commentée et proposée. Elle n’est pas une tribune ou une arène politique. Le Pape François a souligné avec force que « la Messe n’est pas un spectacle, mais la rencontre avec le Seigneur ». Nous souhaitons que, grâce à l’application attentive des normes liturgiques rappelées dans la présente Note, « l’action du très Saint Sacrement de l’Eucharistie rencontre moins d’obstacles dus à la fragilité humaine, et que, si l’on parvient à écarter tout abus et à bannir tout usage illicite, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, la Femme eucharistique, la présence salvifique du Christ resplendisse sur tous les hommes dans le Sacrement de son Corps et de son Sang ».

Publicités

Catégories :Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s